Itinéraires des Photographes Voyageurs 2018. BordeauxPage Facebook
L'associaiton Les éditions participer partenaires famille contact

 Marc BlancheT
 la nuit
 arrêt sur l’image galerie
DU MARDI AU SAMEDI 14H30 > 18H30
45 cours du médoc, 33300 BORDEAUX

La nuit exprime nos tourments, notre nature de chose vivante, déterminée, réflexive. La nuit cache. La nuit promet. La nuit extériorise la matière pensante ; elle est une extrusion de l’homme, une sorte de miroir. On y voit juste assez pour se deviner. On n’y voit presque rien, comme en soi.

C’est pourquoi cette série de photographies répond à une question : « photographier quoi ?» ; et tout au bout de cette question, le quoi se transforme en qui. Et là encore, si la présence subjective est palpable, si elle sature les très belles photographies de Marc Blanchet, cette présence n’est jamais incarnée dans un fragment de songe, dans un détail, on l’éprouve, mais ce n’est pas le mythe du moi, la petite légende de notre intériorité que l’on devine, c’est une simple émanation du sujet, cette atmosphère qui, à travers la médiation technique, se dépose partout et signale qu’il y a quelqu’un.

La nuit, il y a quelqu’un. Il y a mon ombre, les ténèbres de mon esprit, mes incertitudes, mes désirs, et tout cela miroite. On photographie toujours ce miroitement. Peut-être Marc Blanchet tente ici de ne photographier que lui. Rien d’autre. Seulement la nuit et sa présence. Il s’y confond. Il s’affole aussi peut-être, il marche vite, il roule des heures, il tente de se détacher de la nuit, de la tenir en joug. Mais rien n’y fait. Elle échappe.

Extrait du texte d’Éric Vuillard Photographier la nuit in La Nuit, Marc Blanchet, Immanences éditions

Marc Blanchet

Depuis 2007, Marc Blanchet présente son travail photographique en galeries et centres d’arts. Aux séries Miroirs du double (2007) et Miroirs du double / Sri Lanka (2008, présentée au Sri Lanka à l’invitation de l’Ambassade de France), ont succédé Fantôme (texte de l’écrivain Éric Vuillard, 2012) et Récemment (texte de l’historien Patrick Boucheron, 2014). Les éditions Immanences, qui suivent désormais ce travail pour des réalisations à tirage limité, ont réalisé en mai 2017 le portfolio tirage palladium La Nuit accompagné d’un texte typographié d’Éric Vuillard (prix Goncourt 2017 pour L’Ordre du jour, éditions Actes sud, ouvrage pour lequel Marc Blanchet a réalisé les photographies du tirage de tête, édité par la librairie Pierre Bravo Gala, Paris). Les photographies de Marc Blanchet sont présentes dans des collections publiques (dont la BNF) et privées. Écrivain, Marc Blanchet a publié une vingtaine d’ouvrages (poésie, essais, récits, proses), entre autres aux éditions Corti, Le Bois d’Orion et La Lettre volée. À paraître aux éditions La Lettre volée en 2018 : Souffle de Beckett, essai et Valses & enterrements, proses fantasmatiques.

www.marcblanchet.fr